You me Her, Friends from college, Gypsy : critique du mariage traditionnel by Netflix [Alerte spoiler]

You me her, Gypsy, Friend from college, Netflix a décidé de dépoussiérer l’image du couple et le moins que l’on puisse dire c’est que la plateforme de streaming n’y va pas avec le dos de la cuillère. Fidélité, honnêteté, confiance, engagement, tous les codes habituels sont sacrifiés à l’autel de l’ouverture d’esprit et de la liberté. [Leslie : Mouais].
E  T  R  E     E  N     C  O  U  P  L  E     C’  E  S  T     C  H  I  A  N  T

Loin de moi l’envie de vous décourager si vous êtes à la recherche de votre âme sœur mais après visionnage de ces trois productions Netflix la sentence est proclamée et il n’y a pas d’appel possible : le couple/mariage c’est chiant, contraignant et sûrement une invention pour nous empêcher de kiffer. Le schéma se répète inévitablement quelque soit l’une des trois séries : des couples apparemment heureux en mariage, en réussite professionnelle et sans histoire finissent malgré tous leurs efforts par se confronter aux angoisses inévitables ? du mariage: l’adultère, l’ennui, la parentalité.

#1. Dans le cas de Gypsy, Jean Halloway mène une vie tranquille, en banlieue, et occupe un poste de psy au sein d’un cabinet, et son aimant et dévoué mari est en course pour une promotion. Tout semble aller pour le mieux, à part peut-être les tendances transgenres de sa fille qui posent problèmes aux super maman/épouse/working-girl de son quartier – quitte à nous désenchanter pourquoi pas également nous rappeler qu’avoir des enfants « c’est merveilleux » mais c’est aussi très très très stressant. Quand la psy a du mal à gérer ses propres démons la situation ne peut qu’empirer, animée par des penchants pour le voyeurisme déguisés en bonnes intentions, Jean s’immisce dans la vie de ses patients  pour assouvir son besoin de contrôle qu’elle considère avoir perdu dans le mariage.

#2. Pour Friends From College, d’emblée (les 10 premières minutes de l’épisode 1) on comprend que la fidélité est la victime choisie pour les 8 épisodes à venir. Ethan est marié à Lisa avec qui il tente d’avoir un enfant, à coté de ça Ethan entretient une liaison avec Sam depuis 20 ans, elle-même épouse et maman. Lisa et Nick sont sortis ensemble à la fac mais la tension sexuelle entre eux est encore bien présente. Marianne entretient une relation intermittente avec George et Max et Félix sont le couple gay sympas et trendy cliché ? L’équilibre précaire de ce petit groupe fini par s’effondrer quand après 20 ans la bande de potes se retrouve enfin rassemblée dans la même ville, confrontée à leur mensonges – plus compliqué de mentir quand tous les copains sont autour – les amants Ethan et Sam remettent enfin leur relation en question.

#3. Dans You me her, le message est assez clair pourquoi ne pas s’aimer à plusieurs ? Pas de critique acerbe de ces dépravés qui osent remettre en question les liens sacrés du mariage. Non, l’ouverture d’esprit est de rigueur, le couple est dépassé, passons au « trouple ». Abordant d’abord la menace de l’ennui chez les couples mariés de longue date, YMH nous plonge dans une découverte de l’univers des polyamoureux et de toutes les complications que cela implique.

C  O  N  C  L  U  S  I  O  N    

En clair, à l’heure où les traditionalistes manifestent encore contre le mariage pour tous, Netflix prend position et ne se gène pas pour bousculer nos certitudes : les polyamoureux Emma, Jack et Izzy sont attachants, l’adultère d’Ethan et Sam rappelle les dilemmes amoureux traités par Flaubert ou Zola et la descente aux enfers de Jean est passionnante – les « détester » parce qu’ils s’aiment différemment, nous ferait passer pour de vieux cons. [Leslie : Mouais].

Mathieu, un fan de série à qui on a rien demandé mais qui donne son putain d’avis quand même et Leslie, une traditionaliste qui l’assume.

3 pensées sur “You me Her, Friends from college, Gypsy : critique du mariage traditionnel by Netflix [Alerte spoiler]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *