le site des fans qui donnent leur p***** d'avis
le site des fans qui donnent leur p***** d'avis

Outlander, je dis oui ! [Alerte spoiler]

Un voyage dans le temps inattendu, une rébellion, des brutes, des kilts, des monarques, des querelles fratricides et au milieu de tout cela une histoire d’amour passionnée et passionnante. Dans la catégorie série historique genre The Tudors ou Versailles, Outlander vaut bien une quarantaine de minutes de votre précieux temps que vous pourriez perdre en regardant Reign par ex. Bien que j’en ai regardé trois saisons je vous la déconseille vivement, faites ce que je dis, pas ce que je fais !
U  N  E      I  D  E  E     O  R  I  G  I  N  A  L  E

Au cours d’un voyage en Écosse avec son mari Franck (historien de profession qui tente de retracer son arbre généalogique) fraîchement retrouvé, après la fin de la seconde guerre mondiale, Claire en promenade sur un lieu d’ancien rite gaélique se retrouve propulsée en 1743 à l’aube de la dernière rébellion Jacobite – oui on peut regarder une série et réviser ses cours d’histoires. Molestée, capturée deux ou trois fois,  à moitié violée deux ou trois fois – ça donne envie d’aller en Écosse – l’intégration au XVIIIe siècle ne se fait pas sans peines. En même temps, il faut dire que quand on a connu la médecine moderne, la démocratie et le droit de vote des femmes, les chefs de clans, les châtiments corporels ou encore les procès pour sorcelleries peuvent paraître un peu archaïques.

La rencontre entre le passé et le futur est d’autant plus intéressante que les événements qui s’apprêtent à se produire sont exactement ceux qui faisaient l’objet des recherches de Franck et quelle surprise quand Claire tombe nez à nez avec l’ancêtre de son mari ! Un peu longue à la détente – comme toutes les séries Netflix – une fois qu’elle est lancée, on va de surprise en surprise et on enchaîne les épisodes sans jamais se lasser alors que le rythme n’est pas super rapide. Ce qui nous capte avant tout ce sont les personnages et leurs émotions car Outlander met l’accent sur les sentiments. Si vous n’aimez pas les séries où ça parle beaucoup, passez votre chemin car les dialogues sont plus importants que l’action ici.

P  A  S  S  E     O  U     F  U  T  U  R :     I  L      F  A  U  T     C  H  O  I  S  I  R   !

N’ayant qu’une seule idée en tête dans les premiers épisodes à savoir rentrer chez elle auprès de son mari, Claire se retrouve vite mariée de force à un Higlander nommé Jamie Fraser Mackenzie de Lallybroch – la moitié de ces informations n’était pas nécessaire mais bon. Sans cesse transportée entre passé et présent (grâce à de nombreux flashbacks) on avale les épisodes en se demandant si la belle anglaise retournera auprès de Franck ou si elle décidera de rester avec Jamie. Si on se pose cette question, c’est parce que malgré tous ses efforts, Claire ne pourra s’empêcher de tomber amoureuse de son mari de 1743 pourtant destiné à une mort certaine sur le champ de bataille. Ballotée entre ses deux amours, Claire en tant que narratrice (voix off) nous intègre à son dilemme amoureux et ses pérégrinations à travers l’Écosse et la France dans l’espoir de pouvoir déjouer le sort et réécrire l’histoire. Bref ! Je vous ai déjà spoilé une bonne partie de l’intrigue de cette série historico-romantico-dramatique donc je vais m’arrêter là, en espérant que vous allez vous ruer sur Netflix et binger très fort !

Mathieu, un fan de série à qui on n’a rien demandé mais qui donne son putain d’avis quand même.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *